Actualités

Dans ce livre, S.S. Varma a réuni et présente des extraits pleins d'inspiration de thèmes choisis dans les Lettres des Mahatmas à A.P. Sinnet et dans les Lettres des Maîres de la Sagesse, transcrites et...

Connais-toi toi même à la lumière de la Théosophie


Danielle Audoin

Le processus de l'Évolution est un processus inéluctable, l'Énergie Divine est à l'œuvre à l'intérieur de tout et à tous les niveaux. Mais l'Homme a cette opportunité unique de pouvoir collaborer à ce processus, en travaillant en quelque sorte de l'extérieur. Le travail que nous faisons sur nos véhicules inférieurs profite à l'épanouissement des véhicules supérieurs. A la fin de chaque incarnation, le fruit des expériences est assimilé par le Corps Causal et l'Individualité s'en trouve enrichie. Et il est certain que le même processus doit se réaliser entre l'Individualité et la Monade car l'Étincelle Divine, bien qu'elle semble n'avoir rien à apprendre, doit devenir Soi-Consciente et c'est peut-être le but de tout ce long voyage.

Rites Mystiques Antiques


Charles W. Leadbeater

Préface de l'auteur

   Quand j'écrivis Le côté occulte de la Franc-maçonnerie, j'eus d'abord l'intention de consacrer mon second chapitre à exposer l'histoire maçonnique dans ses grandes lignes. Mais je découvris bientôt que ce projet était difficilement applicable. Pour être encore de quelque utilité, l'exposé le plus condensé occuperait bien plus d'espace que je ne pouvais lui en accorder, et surchargerait l'ensemble de l'ouvrage - avec ce qui n'était après tout qu'une section de ce sujet. L'alternative évidente fut de publier séparément cet aperçu historique : d'où cet ouvrage, qui représente en fait son second tome.

   L'idée-force des deux tomes - et de fait l'unique raison de leur publication - est d'expliquer précisément ce qu'indique le titre : les aspects les moins connus de la Franc-maçonnerie. Il s'agit d'expliquer quelle est la puissante force qui se tient à l'arrière-plan, toujours à l'œuvre quoique jamais visible, qui conduisit la transmission de la tradition maçonnique à travers toutes les vicissitudes de son histoire tumultueuse, inspirant jusqu'à ce jour un enthousiasme et une dévotion des plus grandes chez les Fr ؞ qui s'y consacrent.

Glossaire Théosophique


H. P. Blavatsky

Le Glossaire Théosophique a pour but de renseigner sur les principaux mots sanskrits, pehlvis, tibétains, chaldéens, perses, scandinaves, hébreux, grecs, latins, cabalistiques et gnostiques ainsi que sur les termes de l'Occulte employés d'ordinaire dans la littérature théosophique, et que l'on trouve principalement dans Isis Dévoilée, le Bouddhisme Esotérique, La Doctrine Secrète, la Clef de la Théosophie, etc... ; et dans les revues mensuelles, The Theosophist, Lucifer et the Path, etc..., et autres publications de la Société théosophique. Les articles marqués (w.w.w.), qui expliquent des mots de la Cabale, ou qui illustrent des doctrines rosicruciennes ou hermétiques, sont dus, à la demande spéciale d'H.P.B. au frère W. Wynn Westcott, M.B., P.M. et P.Z., qui est Secrétaire Général de la Rosicrucian Society, et Prédémonstrateur de la Cabale dans l'Ordre Hermétique de la Golden Dawn. H.P.B. désirait aussi exprimer sa dette de reconnaissance, en ce qui concerne la tabulation des faits, au Sanskrit-Chinese Dictionary d'Eitel, The Hindu Classical Dictionary de Dowson, The Vishnu Purâna de Wilson et à la Royal Masonic Cyclopaedia de Kenneth Mackenzie.

A la première lettre de tous les alphabets du monde à l'exception d'un petit nombre, tels, par exemple, le mongol, le japonais, le tibétain, l'éthiopien, etc... C'est une lettre d'un grand pouvoir mystique et d'une grande « vertu magique » pour ceux qui l'ont adoptée et pour lesquels la valeur numérique est un. C'est l'aleph des Hébreux symbolisé par le Bœuf  ou le Taureau, l'alpha des Grecs, le un et le premier, l'az des Slavons, signifiant le pronom « je » (en référence au « je suis ce que je suis »). Même en astrologie, le Taureau (le bœuf ou taureau ou l'aleph) est le premier des signes zodiacaux, sa couleur étant blanche ou jaune. L'aleph sacré acquiert une sainteté encore plus marquée pour les Cabalistes chrétiens quand ils apprennent que cette lettre typifie la Trinité dans l'Unité, parce qu'elle est formée de deux yods, l'un à l'endroit, l'autre renversé avec une barre oblique ou nexus, de cette sorte - ﬡ . Kenneth R.H. Mackenzie dit que la « croix de St. André s'y rattache occultement ». Le nom divin, le premier dans la série correspondant à aleph, est AêHêIêH ou Ahih, quand il est sans voyelles, et ceci est une racine sanskrite.
Bienvenue sur le site des éditions Adyar